Ne plus rien contrôler

C’est certainement quand on se retrouve seule un bon bout de temps que l’on se rend compte à quel point on a besoin des autres.

pudding_elfederal_barcelona-1

Je dis souvent que je suis solitaire, que j’adore passer du temps seule et que, même j’en ai besoin. C’est vrai. Mais ce qui est surtout vrai c’est que cela va quelques jours et qu’après j’ai la douce (ou pas si douce d’ailleurs) sensation que je ne contrôle plus rien.

federal_barcelona2-1 cafe_pudding_barcelona2-1

Cela fait plus d’une semaine que je suis seule à la maison, sans déplacements, sans mon chéri mais avec mon chat et une copine qui m’accompagne à plage. Ce n’est rien une semaine vous me direz; mais finalement si. Il est rare de vivre cela, on a toujours au moins quelqu’un avec qui échanger mais là, je me laisse envahir par ma vie et ne prends même pas le temps d’appeler mes copines pour voir si elles sont dans le coin pour que l’on aille boire une citronnade sur la Barceloneta.
Comme si une force supérieure avait pris le pas sur ma vie. Que je n’étais plus maitre de ce que je veux faire et que je repoussais alors tout à plus tard. Que je n’arrivais pas à me concentrer et à avancer aussi vite que je le souhaiterais. Et surtout, que je n’arrivais pas à me concentrer assez pour être créative.

Parce qu’il est là le problème je crois. La relation aux autres nous nourrit et nous rend créatifs. Enfin du moins, sur moi ça marche. Et passer ces quelques jours sans trop de contacts me rend molle, mon cerveau aussi d’ailleurs. Je sais que je suis capable mais je me mets à penser à un milliard de choses en même temps et ne peux pas me concentrer sur l’essentiel. Le thème de mes prochaines vidéos, mes prochains articles, ce qui ferait la différence, ce qui étonnerait. Parce que c’est bien cela que je cherche sans cesse. Cette quête perpétuelle du neuf et du surprenant. Parce que je suis ainsi. Sauf ces quelques derniers jours.

cafe_elfederal_barcelona2-1 federal_barcelona-1

federal_barcelona-cookies-1 federal_barcelona-3-1

Alors je me fais violence. Je sors de chez moi. Une partie de moi tire l’autre comme un petit boulet qui ne sait pas encore ce qu’il fout là. Elle l’emmène s’aérer l’esprit et prendre un petit déjeuner dehors. Prendre l’air à la plage ou à la salle de sport. Elle me force à remplir mon agenda quotidiennement heure par heure pour savoir où j’en suis et où je vais. A remplir mes listes et à me remémorer que je dois encore passer l’aspirateur, préparer la réunion de demain et trouver le sujet exacte de ma prochaine vidéo.

Bref, c’est un peu le chantier dans cette tête mais c’est un bel exercice pour apprendre à se fixer les bons objectifs et les bonnes directions.

 

Comments

comments

Auteur : safiavendome

Vivre au delà de ce qui est commun et attendu. C'est ca qui me fait plaisir. FB, TW, Insta: Safiavendome

LES COMMENTAIRES
  1. C’est fou comme j’aime tes articles … Je suis un peu dans la même situation en ce moment : ça fait deux mois que j’attendais une réponse pour quelque chose d’important, et cette attente m’a stressé, perturbé. Cette situation m’a aussi donné l’impression de ne plus rien contrôler, j’étais totalement perdue car je ne savais pas ce que j’allais faire de cette nouvelle année. Aujourd’hui, j’ai eu la réponse et même si elle est mauvaise, je me sens soulagée d’enfin savoir ce qui m’attend. Je peux enfin faire des projets, prévoir mes semaines à venir et avoir l’esprit clair, l’esprit libéré.
    Surtout que je déteste laisser le « destin » choisir à ma place, j’aime contrôler ma vie et faire mes propres choix. Je n’aime pas laisser les autres contrôler mon futur.

    Enfin, tout ce speech pour te dire à quel point tes articles sont toujours beaux, bien écrits. On voit que les mots sortent vraiment de ton coeur, et ça fait du bien <3

    1. Merci beaucoup 🙂 dis-toi bien que si la réponse a été négative c’est que cette option n’était pas la tienne pour maintenant 🙂 bisous

  2. Je suis comme toi de ce point de vue là. J’ai besoin des autres mais également de me retrouver seule par moment. Pour faire le vide dans ma tête ou justement pour me remettre en questions. Prendre le temps de souffler, alors pour ca maintenant je vais à la piscine seule à pieds. Je vois alors le monde d’une autre façon, je prends le temps d’observer ce qui m’entoure sur le chemin et une fois dans l’eau je me concentre sur mon corps en oubliant les autres. La tête sous l’eau on n’entend que le bruit des vaguelettes et ça fait un bien fou de se sentir déconnecté.
    Mais à côté de cela j’ai besoin de relations, besoin d’échanger, besoin d’être soutenue, qu’on croit en moi pour combler ce manque de confiance en moi.
    Et jusqu’à te découvrir toi, je ne comprenais pas ce paradoxe chez moi ; avoir besoin de solidarité mais aussi de solitude. Mais finalement c’est humain de vouloir être seule par moment et d’un autre côté la communication avec l’autre est un des besoins fondamentaux de l’humain.
    Merci pour ton partage face à cette solitude. Moi-même je me rends compte que quand ma maman n’est pas là pour me déstresser c’est la cata, je veux donner le meilleur de moi alors je stresse et me remets en question sans arrêt.
    C’est hyper intéressant ce que tu dis à propos de la créativité ! Je n’avais jamais pensé qu’elle pouvait venir de ceux qu’on côtoie mais quand je te lis ça paraît évident! C’est grâce à cette créativité que tu te démarques des autres, tu ne cherches pas la simplicité et ca se voit, ca se lit, ca s’entend ☺️
    Compléter son agenda sans cesse est un bon moyen de se forcer à sortir et à faire un tas de trucs qui nous font du bien. Essaie de trouver un équilibre entre ton travail et les choses à faire et la détente sinon toute cette créativité qui te définit disparaîtra ce serait vraiment dommage C’est plus facile à dire qu’à faire j’ai du mal aussi mais c’est la seule manière de se préserver.
    Alors voilà, toi qui nous partage toutes tes expériences, tout ce que tu vis aujourd’hui je te partage un bout de ma petite vie.
    J’espère que ton chéri reviendra vite auprès de toi!
    Continue à nous écrire de si beaux articles car c’est toujours un réel plaisir de te lire !
    Et les photos sont superbes encore une fois ! Tu m’as dit que tu voulais que ton chéri soit fier de toi, c’est gagné d’avance j’en suis sure!
    Gros bisous et si tu veux que je me limite dans mes commentaires au lieu de t’écrire des romans à chaque fois surtout dis le hihi ❤️
    Belle soirée à toi belle Safia!

      1. Tu n’imagines pas à quel point tes réponses me font plaisir !! Savoir que tu me lis toi aussi 🙂 et prend du temps pour nous c’est un bonheur immense vraiment. Ce genre de petits plaisirs simples mais qui donnent le sourire et ce, dès qu’on y repense. <3 <3 <3

  3. C’est la première fois que je commente ici… Euh, bonjour ?
    Ouh, ça fait bizarre de se dire : j’écris à Safia. Ouais, ça y est, j’écris à Safia ! ☺️
    Bon, j’en ai presque oublié pourquoi j’écrivais, tiens. Je voulais juste dire que cet article était super. Je veux dire, il récapitule carrément ce que je pensais mais j’aurais jamais eu l’idée de l’écrire. La solitude je trouve ça important, enfin, ça permet de se recentrer sur soi-même et de réfléchir sans l’influence des autres, tout ça, tout ça. Mais évidemment, quand on se retrouve seule trop longtemps, on se laisse aller, on a plus ce rapport aux autres et on perd en créativité. Bon, je viens exactement de redire avec d’autres mots ce que tu as dit dans ton article, c’était peut-être inutile mais maintenant c’est écrit alors tant pis
    Merci pour ton article !

  4. Parfois Safia je suis comme toi
    J aime me retrouver seul , je réfléchi à rien et fait le vide dans la tête.
    J’aime c est quelque instant , lorsque mon cerveau ne réfléchis plus et perd tout contacte avec le monde extérieur .
    Mais je savoir également chaque instant passer avec les amies , à rigoler pour un oui ou pour un, J aime aussi beaucoup c est instant de la vie qui me rend l air délirant.

    C est toujours avec grand plaisir que je lit test article et admiré t est photo qui sont de plus en plus belle , ton talent pour prendre de magnifique photo m épate vraiment! !!❤❤

    Merci d’écrire de si jolie article , tu as le dont de transformer quelque chose de la vie banal en quelque chose d exctraordinaire. Je profite de chaque instant ou je lis test article et qui me font tout oublier !!!❤❤❤

    Merciii Safishou!!!!!
    D’une fille qui tadmire énormément! !❤❤

  5. Ton article est top ! Il me fait réfléchir sur les choses positives dans ma vie c’est ce genre de mots , de phrases qui m’aide à avancer alors je te dit merci ! Gros bisou

  6. J’adore ce genre d’article qui nous font prendre quelques minutes pour soi et penser au sens de notre vie, nous recentrer et penser à ce qu’on veut vraiment.
    J’aime beaucoup tes articles, ils m’inspirent ! Je suis à un moment de ma vie où je ne sais plus trop où je vais, où je voudrais aller…Ca va bientôt faire un an que mon copain m’a quittée soudainement alors que j’étais très heureuse, un an de doute et de remise en question et j’ai réussi à prendre le dessus, à tout contrôler justement jusqu’à mes émotions ! Repartir à Londres, seule, rencontrer de nouvelles personnes, commencer un nouveau travail et prendre la vie du côté positif et profiter de chaque instant. Mais voila, ces derniers temps je n’y arrive plus, j’ai envie de me retrouver seule mais en même temps l’envie de voir plein de gens et de rester occupée car j’ai peur de réfléchir à tout ça. J’aime ma vie à Londres, pour rien au monde je ne reviendrai en France pour le moment et je suis très fière de mon année car je sais que très peu de personne n’aurai fait tout ça et surtout que des années auparavant je n’aurai pas été capable de surmonter cette rupture et de me faire confiance pour faire tout ce que j’ai fait seule. Je sais que c’est un passage à vide et que ça ira mieux dans quelques jours ou semaines et qu’il faut que je me bouge pour ne pas laisser cet état d’esprit me tirer vers le bas.
    Je vais essayer de prendre cette semaine en Bretagne chez mes parents pour me ressourcer et essayer d’avancer au mieux.
    Merci pour ton article car il me réchauffe un peu le coeur ! 🙂

    1. Coucou Fanny,
      On a tous des moments de doutes, c’est normal. Le plus important est de les prendre pour avancer encore mieux. De puiser en soi ce qui nous rend meilleurs et qui nous donne la force de déplacer les prochaines montagnes.
      Je te fais plein de bisous et j’espère que tu t’aies bien reposée !

  7. Safia, chaque mot que tu écris, chaque mot que je lis, chaque mot que j’interprète me fait voyager et me rappelle à quel point tu es une personne généreuse, juste, sincère mais avant tout quelqu’un de beau. Que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur. Cela me rappelle pourquoi je t’envie, pourquoi tes mots justement me donnent envie d’avancer. Du bas de mes 13 ans j’aime te lire et me rendre compte que certains de nos sentiments sont partagés et vécus assez parallèlement.
    Récemment j’ai pris des distance avec un être qui m’était très cher, ma meilleure amie. Elle m’a fais prendre conscience qu’elle ne me trouvait pas assez mâture. Et je sais que je ne le suis pas mais ceci n’est qu’un masque, une façade pour ne pas montrer ce qu’il se cache en dessous de peur que les personnes ne m’aiment pas pour ce que je suis. Et si les personnes que j’ai le plus aimé au monde ne le remarque pas c’est peut-être qu’ils comptaient plus pour moi que moi pour eux.
    J’ai beaucoup appris de cette chute mais ce n’est pas un échec, l’échec c’est de ne pas se relever. Et je me relève, fière de ce que je suis, fière de mes valeurs et fière de ma personnalité.
    Mais qui m’a donné envie de me relever si bravement ?
    Eh bien c’est toi Safia.Tu ne me connais pas mais moi je découvre à chaque article à chaque vidéo, même a chaque snap une partie de toi que je ne connaissais pas et qui me pousse à te connaître et à me connaître encore plus.
    Je vois en toi comme une grande sœur ou plutôt comme une bonne étoile qui me dit quand avancer ou quand au contraire m’arrêter. J’ai fais d’énormes erreur dans ma petite vie et je sais que je suis loin d’être parfaite.
    J’espère arriver un jour à faire tomber ce masque, à casser cette façade et à comprendre moi-même qui je suis.
    Si jamais tu lis ce commentaire saches que Safia je t’apprécie et t’envie énormement.
    De la part de Lola une amoureuse de ton travail. <3<3<3
    P.S.: Gros bisous a bb campêche a Guilhem prend bien soin de toi.

  8. Ca te donne un très léger aperçu de ce qu’on peut vivre en étant dépressif. Je le suis depuis plus de 15ans, j’ai très peu travaillé dans ma vie (alors que je vais sur mes 30ans) et je ne fais pratiquement jamais rien de mes journées. Ce n’est pas faute d’en avoir l’envie mais cette partie de toi qui traine l’autre comme un petit boulet, chez moi elle est comme paralysée. C’est la partie boulet qui a le dessus et qui écrase tout le reste.
    Ces petites voix qui nous poussent, qui nous disent qu’on est capable, que ça vaut le coup, qu’il faut même si c’est dur, etc… Chez moi, elles ne sont qu’un faible murmure.
    Chez moi, c’est la maladie qui se fait entendre de sa grosse voix destructrice; « Tu ne peux pas. » « Tu n’en es pas capable. » « A quoi bon franchement ? » « Ca n’en vaut pas la peine. » « Tu n’es pas à la hauteur. » . . .
    Et depuis plusieurs mois maintenant, j’ai envie de me mettre à mon tour sur Youtube pour parler de cette maladie encore trop tabou et qu’on ne connait et ne comprend que bien trop mal. Ou écrire des articles. N’importe quoi mais en parler. Mais je bloque. Je n’ose pas. Je ne peux pas.

    Ton article me donne d’autant plus envie de me lancer, parce que la dépression peut vraiment toucher n’importe qui, n’importe quand. Elle peut être très lourde et très longue (on peut ne jamais en guérir) et elle peut être passagère (parfois dû à un élément déclencheur – et en se faisant un peu aider on parvient à se sortir de là plus ou moins rapidement). Parfois elle peut être présente sans qu’on s’en rende vraiment compte. Je ne dis pas que c’est ton cas mais je pense que ça pourrait l’être pour d’autres personnes – se sentir freinée, mal, sans comprendre pourquoi. Sentir que quelque chose ne va pas sans pouvoir mettre le doigt dessus.

    Enfin bref. Quoiqu’il en soit, j’espère que ce coup de mou n’est que passager et que tu vas rapidement reprendre le contrôle sur tout ça !
    Bon courage.

  9. Coucou Safia !

    J’aime beaucoup ton nouveau blog. Tes photos (et celles de Guilhem – désolé s’il y a une faute d’orthographe ^^ »), sont toujours aussi belles 🙂

    Je ne sais pas si tu liras ce commentaire mais je l’espère ! J’aurais une suggestion de vidéo/article de blog. Est-ce que tu pourrais nous pondre un contenu sur l’apprentissage de l’espagnol ?
    J’ai arrêté d’en faire pendant 5 ans et je reprends cette année mais j’ai beaucoup de mal, et je ne sais pas trop par où commencer. Je trouve peu de contenu en vostfr sur le net et je ne peux pas commencer par du contenu 100% espagnol étant donné que mon niveau a beaucoup baissé..

    Bref, je te serais reconnaissante si tu pouvais partager avec nous quelques « tips » sur tout ça 🙂

    Des bisous,

    Ksm

    1. Coucou, je trouve ta question hyper interessante et ta démarche avec le vosfr très bonne ! Si on ne peut pas aller dans les pays hispanophones je recommanderais aussi de lire en espagnol. Il y a des BD et des livres très simples qui te permettent de bien apprendre 🙂

  10. Eh bien moi, j’ai l’impression de fonctionner dans le sens inverses. Je suis solitaire de base de toute façon donc bon. Je fais plus de chose lorsque je suis seule parce que je me dis même après, j’aurai le temps de me poser tranquille. Quand je vois des gens, je me sens oppressée par le temps. Je ne veux rien faire parce que leur parler est déjà un effort pour moi et que je ne peux pas en faire plus. C’est dans la solitude que je puise toutes mes ressources et mes inspirations pour ma part.

    1. Je te comprends très bien. J’ai compris que pour moi c’était par période, certaines fois je suis comme toi et d’autres j’ai besoin de monde autour de moi 🙂 ça varie 😀 bisous

  11. Hello Safia,

    Me revoilà à commenter un autre de tes articles… J’aime beaucoup ce type d’article « billet d’humeur » dans lesquels tu nous partages une pensée, un sentiment, un moment. Je me suis rendue compte que je me comparais beaucoup à toutes les Youtubeuses et bloggeuses que je suis au fil des semaines. Mais comment font-elles pour être si productives ? Comment font-elles pour garder le cap, vidéos après vidéos, articles après articles ? Et la motivation ? Je me dis souvent que j’aimerais être comme elles, au lieu de ça j’avance, je recule, je suis paralysée car mes idées vont dans tous les sens… Merci pour cet article qui nous rappelle que finalement, tu es comme nous.

    A très bientôt !

    Lara
    http://www.myroutineforhappiness.com

    1. Merci à toi !
      C’est un frénésie de la création et des fois on perd pied, c’est normal. Je suis certaine que tu retrouveras ton chemin 😀 bisouuus

LAISSER VOTRE COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *